Blogue de Lyne Robichaud

28 octobre 2010

La diversité détermine l’adaptation au changement (Empire Avenue)

Il faut de tout pour faire un monde. La diversité est la clé de l’évolution humaine. D’un point de vue scientifique, nous savons que le maintien de la diversité génétique détermine la capacité d’une population à s’adapter aux changements futurs.

Ce même principe s’applique à l’évolution de micro-systèmes, tels que celui de Empire Avenue. Cela prend de la diversité pour qu’un système évolue, et il faut l’encourager et veiller à sa conservation.

L’étude des populations/variétés permet de:
(1) comprendre le rôle des mécanismes naturels et des pratiques de gestion des acteurs dans l’évolution des populations/variétés conduites en gestion dynamique;
(2) identifier des pratiques de gestion et des conditions de culture qui permettent la conservation de la diversité et le maintien du potentiel évolutif dans un réseau d’échanges.

J’entrevois quatre axes de recherche:
1. Comprendre les mécanismes évolutifs à l’origine de la différenciation des populations;
2. Étudier un système de gestion et analyser le lien entre les pratiques de gestion et la diversité;
3. Co-construire avec les utilisateurs des programmes de diversification des populations;
4. Étudier l’impact et mesurer la diversité.

Duleepa Wijayawardhana

La semaine dernière, Duleepa Wijayawardhana, CEO de Empire Avenue, était conférencier au colloque Beyond 2010 Edmonton. Il a indiqué que Empire Avenue connaissait beaucoup plus de succès auprès des utilisateurs que ce qui a été fixé dans les prévisions des concepteurs. Environ le tiers des projets prévus ont été complétés jusqu’à présent, a expliqué «Dups» (avec un nom aussi compliqué, tout le monde se replie sur son surnom).

Je ne souhaite aucunement critiquer le travail admirable des gestionnaires de Empire Avenue. Tout le monde fait de son mieux, j’en suis convaincue. Cependant, je pense qu’il est important de prendre une pause de réflexion et d’essayer d’analyser ce qui s’est passé cette semaine. Plusieurs super-utilisateurs de Empire Avenue ont complètement décroché et ont supprimé leur compte d’utilisateur. Ce fut le cas notamment pour Javier Lopez Agudelo (e)JAVI1, Darcy Kieran (e)SCUBA et @Dragon_flaming:}~ (e)SLEEP. Nous avons assisté à une sorte de suicide collectif. Et ceci n’est pas une protestation anodine, car (e)SLEEP occupait la première position mondiale (Top People Shares). Ces trois personnes occupaient également des fonctions d'administrateurs d'une communauté (The Dragon's Cave).

Lorsque le principal utilisateur décroche, cela envoie un message négatif et risque d’entacher la réputation du système.

Cela me déçoit beaucoup que ces deuils coïncident avec une dynamique particulièrement positive qui s'est développée par le biais de l'événement Beyond2010 à Edmonton. Le directeur IT de la Ville de Edmonton, Jordan Hodges@jordanshodges (e)JORDNH s'est penché sur le phénomène des connexions dans son blogue Alifeintheday: Connections (#Beyond2010, #EAv, #tweetups).

Cet élément de son billet a attiré mon attention: "After the tweetup as we were saying our goodbyes Pam Broviak (@pbroviak made an insightful comment. She said that when we have social media connections with people and we have to say goodbye, it isn't ever really goodbye since we already have an ongoing relationship. This was the first time in my life that a goodbye wasnt such a permanent thing." Ceci démontre l'épaisseur (la profondeur) des liens/relations qui se créent grâce à Empire Avenue. Nous nous sentons si près des gens que nous y côtoyons qu'ils occupent en permanence une place dans notre esprit. Lorsque nous les rencontrons en personnes, nous nous sentons bien en leur présence, et nous savons qu'ils seront encore présents à nos côtés le lendemain et tous les surlendemains.

Il est survenu de très nombreuses rencontres en personne à Edmonton la semaine dernière. Les gens ne se sont pas contentés de se serrer la main. Ils ont fait des activités ensemble. Le groupe The Cabal s'est réuni (photo de (e)ADRIEL). Il y a eu une visite dans un parc Jurassique (voir aussi cette photo du chapeau de (e)RANGER et que dire de (e)ADRIEL en train d'éclore dans un oeuf!), un déjeuner chez Cora, une visite d'édifices gouvernementaux (voir aussi cette incroyable photo de (e)ALLIE d'une réflexion dans un miroir), une soirée tweet-up (voir également cette photo de (e)ALLIE et (e)RANGER), et j'en passe. Moi aussi j'ai eu le bonheur d'apprécier les rencontres que j'ai eues, notamment avec Adriel Hampton et Jordan Hodges. Tous ces moments privilégiés, agréables, en bonne compagnie, cela forge des souvenirs inoubliables et contribue à la consolidation de relations durables et solides. Et tout cela est arrivé notamment grâce à Empire Avenue.

Il y a quelques semaines, j’ai demandé un «prêt bancaire» à Dups à titre de 'first follower' de (e)SLEEP et administratrice de la Cave. Cette communauté compte plus de 210 membres, et pour leur parler - pour arriver à gérer avec efficacité des communications de masse - je suis obligée d'acheter (à titre personnel) de leurs actions. La semaine dernière, j'ai rencontré Dups en personne à Edmonton (à Beyond2010), et je lui ai formulé par la suite une demande par écrit de développement d’outils, qui favoriserait l'épanouissement des communautés dans Empire Avenue.

La section «Rewards» commence tranquillement à se garnir dans Empire Avenue.

J’ignore en quoi consiste le plan d’affaires de Empire Avenue, mais je vous avoue que je brûle d’envie de le lire et de l’éplucher de A à Z. Cela me ferait de la bonne lecture de chevet! Y a-t-il quelque chose de prévu dans ce plan-là qui viendrait appuyer l’évolution de la diversité des utilisateurs et des communautés, et aiderait à la maintenir? Et si oui, à quel moment cela arrivera-t-il? Serait-il possible de se pencher sur ces éléments dès aujourd’hui?

À la demande de (e)SLEEP, je reprends le flambeau de la communauté qu’elle a créée: The Dragon’s Cave. L’équipe d’administrateurs a décidé de changer de nom. Nous nous appelons désormais The Phoenix’s Nest. Nous occupons la seconde place en termes de popularité parmi l’ensemble des communautés de Empire Avenue.

Cela ne m’intéresse pas de partager éventuellement le même sort que la dragonne: je n’ai nulle envie de supprimer mon identité sur Empire Avenue. Je n’ai pas envie non plus de me brûler et de ployer sous le poids de la tâche. Adriel Hampton (e)ADRIEL m'a confié ceci: "The level of effort she was exerting was unsustainable. I know from experience."

Je considère que le départ massif des super-utilisateurs survenu cette semaine est un véritable gâchis, une déplorable perte de talents et d’énergie. Ces utilisateurs sont de vraies personnes: ces êtres humains ont contribué à l’enrichissement des maillons de réseautage tissés via Empire Avenue. De nombreux utilisateurs de Empire Avenue ont ressenti un sentiment de vide après leur départ. J’ai passé une journée à répondre à une centaine de demandes d’information à leur sujet, sur toutes les plates-formes de médias sociaux, en privé et en public. Ces super-utilisateurs perdus sont des personnes uniques et merveilleuses. Ces personnes ne peuvent être remplacées dans la toile du réseautage de Empire Avenue.

Y aurait-il moyen de faire une place, dans les plans de développement à court terme de Empire Avenue, pour des outils d’entraide qui auraient pour but de prêter main forte aux super-utilisateurs à la tête des communautés? Comment faire pour épauler les super-utilisateurs et favoriser l'épanouissement des liens de réseautage? Qu'est-ce qui pourrait être entrepris dès maintenant, à moyen et à long terme?

2 commentaires:

lance.rangerbob a dit...

Ne buvez pas le Kool-Aid.

lance.rangerbob a dit...

Ne buvez pas le Kool-Aid.

 
TwitterCounter for @Lyne_Robichaud